Vitry-sur-Seine.

Direction pédagogique Florian Sitbon Florian Sitbon

École / Cycle de formation Niveaux 1 et 2 / Cycle de formation Niveau 3 / ADMISSIONS / Contact
<
Jeudi 24 mars // Le spectacle "L'Âge Libre" souffle sa première bougie à l'Amour !

retour

Voir toutes les représentations de nos élèves et profs

Jeudi 24 mars // Le spectacle "L'Âge Libre" souffle sa première bougie à l'Amour !

Jeudi 24 mars 2016 à 20h
à l'Amour
24 Rue Molière, 93170 Bagnolet
(M°11 Mairie des Lilas)
Les 7, 8 et 9 avril 2016
au Théâtre du Chien Blanc
dans le cadre du Festival Le Printemps du Rire
26 rue du Général Compans, 31500 Toulouse
Au Festival Avignon Off 2016
au Théâtre des Barriques
8 rue Ledru Rollin, 84000 Avignon

Événement Facebook

Événement Facebook

------

*** Prix du jury du festival A contre sens 2015 ***

Production
Compagnie Avant l'Aube

La compagnie Avant l’Aube est une compagnie de spectacle vivant promouvant le théâtre sous toutes ses formes. Elle a été fondée par Agathe Charnet et Lillah Vial en janvier 2014, alors qu'elles étaient élèves au sein du cycle de formation.

Mise en scène
Maya Ernest

ancienne élève du cycle de formation

Inspiré de
"Fragments d'un discours amoureux"
de Roland Barthes
Avec
Agathe Charnet
Lucie Leclerc
Lillah Vial
Au violoncelle
Inès Coville
Costumes
Chloé Foulquier et Christelle Nisin
Scénographie
Marion Dossikian et Clémence Turpin
La Compagnie Cie Avant l'Aube est soutenue par
Paris Jeunes, Crous de Paris, University of Paris III - Sorbonne Nouvelle et Université Paris IV - Sorbonne

------

« N’est-ce donc rien pour vous que d’être la fête de quelqu’un ? »

Théâtre performance
Ecriture et création collective

A l‘origine, il y a les Fragments d‘un discours amoureux de Roland Barthes. L‘état amoureux en question. Les mots. Puis viennent les corps. Quatre jeunes femmes viennent lutter, danser, dire les mots d‘amour et ceux du désamour. Sur le ring, les boxeuses/amoureuses chantent le désir et vous parlent de l‘autre. Venez assister au match, au combat ultime et au K.O. final, qui laissent pour mort celui qui aime. Qui perd gagne. Prenez vos paris !

L'Age Libre