Vitry-sur-Seine.

Direction pédagogique Florian Sitbon Florian Sitbon

École / Cycle de formation Niveaux 1 et 2 / Cycle de formation Niveau 3 / ADMISSIONS / Contact
<
Dormir Debout

retour

Voir toutes les présentations publiques

Maquette

DORMIR DEBOUT
CRÉATION COLLECTIVE D’APRÈS L’OISEAU BLEU
DE MAURICE MAETERLINCK

Samedi 25 mai

à 19h

Dimanche 26 mai

à 14h30 et 18h30

Lundi 27 mai

à 18h30

Au Studio de Formation Théâtrale

38 rue de la Fraternité - 94400 Vitry-sur-Seine

Réservation

dormirdebout.resa@gmail.com

------

MISE EN SCÈNE

JULIE PEIGNÉ

SCÉNOGRAPHIE ET RÉALISATION DES DÉCORS

ZOÉ HOUTIN MONGROLLES

RÉGIE ET LUMIÈRES

THIBAULT LECAILLON

Avec

Pierre ANDRAU
Marine BEHAR
Carole ZACHAREWICZ
Sibylle COQUELET
Juliette DURET
Maya ERNEST
Sixtine LEROY
Aurélien LESAGE
Florent MAURIZOT
Emma SANTINI
Dormir Debout


Au départ, il y a L’oiseau bleu, écrit en 1909 par l’auteur belge Maurice Maeterlinck. Cette pièce raconte le rêve de Tyltyl et Mytyl, deux enfants lancés par la fée Bérylune à la recherche de l’oiseau bleu. Un oiseau qui, semble-t-il, se transforme toujours et qu’on n’attrape jamais. Un peu comme le temps immobile de l’enfance, ou le désir, ou les rêves qui s’évanouissent quand on ouvre les yeux. Du pays des souvenirs au jardin des bonheurs en passant par le palais de la Nuit, les enfants traversent des mondes imaginaires, peuplés de nos peurs, de nos fantasmes et surtout de nos questions – sur la réalité dans laquelle nous vivons, sur la mort, sur la vie, sur le bonheur, sur le temps.

Par la puissance des images qu’elle suggère, cette oeuvre opère une ouverture exceptionnelle sur un imaginaire à la fois mythique, personnel, et universel. Et, par son humour et sa poésie, c’est une pièce sur l’enfance, dont elle a gardé le goût.

C’est ce qui m’a amenée à proposer à dix jeunes acteurs de nous emparer de ce rêve et de le faire nôtre. À la croisée de nos souvenirs d’enfance, des bribes de nos songes, et de nos rêves de théâtre. Sur le plateau, jouer à un jeu d’enfant où tout serait possible : les 114 personnages, les 8 « mondes » traversés… Avec des mots, des corps, des planches, des lumières et de la musique.

A l’arrivée, il y a une histoire à dormir debout. Pour des yeux ouverts.

Julie Peigné